Le dos / Les lombaires

La colonne vertébrale ou rachis est la structure osseuse située entre la tête et le bassin. Elle constitue la base squelettique du tronc, située dorsalement le long de la ligne médiane du corps humain. Elle est constituée en moyenne de 33 os, nommées vertèbres. Parmi ces 33 vertèbres, 24 sont « indépendantes » et 8 à 10 sont « soudées ». Elles sont réparties en 4 régions distinctes de haut en bas :

  • Les vertèbres cervicales (7 : indépendantes)
  • Les vertèbres thoraciques (12 : indépendantes)
  • Les vertèbres lombaires (5 : indépendantes)
  • Les vertèbres sacro-coccygiennes (8 à 10 : soudées)

Le mal du siècle, autrement dit le mal de dos, se situe généralement au niveau des vertèbres lombaires. La colonne lombaire est composée de 5 vertèbres séparées les unes des autres par des disques intervertébraux. Ces disques ont plusieurs fonctions, ils permettent d’amortir les chocs et les pressions de la colonne vertébrale, ils ont un rôle dans la mobilité et la flexibilité de la colonne et un rôle également dans la cohésion ; ils consolident la colonne et les vertèbres entre elles.

Au niveau musculaire, ce sont les muscles érecteurs du rachis ou spinaux qui sont souvent liés au mal de dos ou lombalgie. Ces muscles sont bien souvent appelés « lombaires » dans le langage courant. C’est un ensemble de muscles profonds qui permettent de soulager la pression des disques intervertébraux. En se contractant, ils diminuent les pressions antérieures exercées sur les disques. Ils participent donc grandement à protéger la colonne.

Anatomie

Les muscles spinaux ou érecteurs du rachis ne se limitent pas au bas du dos. Ils s’étendent en longueur de part et d’autre de la colonne vertébrale. On distingue quatre groupes musculaires parmi ces groupes, 6 muscles sont très importants dans cette région.

Dans le groupe transversaire épineux, nous retrouverons les multifidus. Au sein du groupe sacro-épineux, nous retrouvons le muscle longissimus thoracique, l’ilio-costal et l’épineux du thorax.

Enfin, les groupes intertransversaire et épineux comprennent les muscles interépineux et intertransversaire. Ces muscles sont érecteurs de la colonne vertébrale et donc responsables de l’auto-grandissement. En tant qu’extenseurs du rachis, ils permettent le redressement du tronc et contrôlent la flexion de la colonne. Enfin, ils contrôlent l’inclinaison de la colonne.

Fonction des muscles

Multifidus :

  • Contrôle l’extension du rachis lombaire dans la rotation du tronc
  • Rôle dans la stabilité du rachis et le contrôle de sa stabilité

Longissimus :

  • Contrôle l’extension du rachis lombaire dans la rotation du tronc
  • Rôle dans la stabilité du rachis et le contrôle de sa stabilité

Ilio-Costal :

  • Contrôle l’extension du rachis lombaire dans la rotation du tronc

Épineux :

  • Stabilisateur de la charnière thoraco-lombale

Interépineux :

  • Stabilise la colonne vertébrale et contribue au contrôle de celle-ci
  • Extenseur du rachis

Intertransversaires :

  • Rôle important dans le maintien de la posture en stabilisant les vertèbres adjacentes lors des mouvements de la colonne vertébrale.
  • Facilitent l’action des autres groupes musculaires du dos

Les TMS les plus fréquents

La lombalgie :

C’est un TMS très fréquent, il se caractérise par une douleur forte due à la contraction des muscles dorsaux et peut entraîner une sensation de blocage dans le dos ainsi que des difficultés à exécuter certains mouvements.

Les sensations ressenties par les opérateurs peuvent aller d’une simple gêne à une douleur intense. La douleur peut aussi dans certains cas se faire ressentir jusque dans le haut de la fesse ou dans la cuisse, il faut donc faire attention à ne pas le confondre avec une sciatique.

Les muscles érecteurs du rachis sont souvent impliqués lors des lombalgies (douleurs du bas du dos).

La hernie discale :

Cette pathologie se situe au niveau des disques intervertébraux vus précédemment, chaque disque est constitué d’un noyau gélatineux (nucléus pulposus) et a pour rôle d’amortir les tensions subies par la colonne.

On entend par « hernie » une saillie d’un organe ou d’une partie, et par « hernie discale » une saillie du disque intervertébral, le plus souvent en bas du dos.