L'épaule

L’épaule se compose de 3 os : la clavicule, la scapula (ou omoplate) et l’humérus

Un bon nombre de muscles interviennent lors des mouvements du bras et de l’épaule et nous pouvons les diviser en 3 catégories (selon leur positionnement)

  • Les muscles situés entre la scapula et l’humérus : le su pra épineux, le sous-épineux, le grand rond, le petit rond et le sous scapulaire
  • Les muscles situés entre le tronc et la scapula : l’angulaire, le rhomboïde et le trapèze
  • Les muscles situés entre le tronc et l’humérus : le grand pectoral, le deltoïde, le grand dorsal et le grand dentelé.

Les muscles les plus petits et fragiles de l’épaule sont ceux qui composent la coiffe des rotateurs. La coiffe est un ensemble de 4 muscles positionnés sur « la tête » de l’humérus : le sus épineux, le sous épineux, le petit rond et le grand rond. L’épaule est une articulation complexe mais aussi l’une des plus importantes du corps humain puisqu’elle nous confère une très grande liberté de mouvement. On comptabilise 12 mouvements possibles grâce à l’articulation de l’épaule :

Les épaules sont des articulations que l’on sollicite très souvent et facilement, il est donc nécessaire de veiller à ce qu’elles ne soient pas sur-sollicitées pour éviter tout type de lésions. Les lésions causées au niveau des tendons, des muscles ou articulations peuvent générer des Troubles Musculo Squelettiques (TMS) si elles ne sont pas anticipées notamment dans le cadre professionnel. En effet, bon nombre de facteurs comme le port de charges ou le maintien postural prolongé (bras au-dessus du cœur) tendent à augmenter le risque d’apparition des TMS.

Les deux TMS de l’épaule les plus répandus sont la tendinopathie et la rupture de la coiffe des rotateurs. La tendinopathie peut prendre deux formes : aigüe (douleurs vives qui apparaissent lors de mouvements) ou chronique (de faibles douleurs, un inconfort présent, des évolutions incertaines voire permanentes).

La rupture de la coiffe des rotateurs est une cession d’un ou plusieurs tendon(s) qui survient dès suite d’une chute (traumatisme) ou par usure. Le cas échéant, la rupture de la coiffe induit une intervention chirurgicale pour tenter de récupérer la mobilité de l’épaule.

Pour éviter l’apparition de ces TMS il est nécessaire de mettre en place des démarches de prévention menées par des experts de la prévention en entreprise (médecins du travail ou ergonomes). Ces démarches visent à sensibiliser à la fois les opérateurs et les organisations dans le but de préserver les savoir-faire et d’améliorer les conditions de travail.

Pour en savoir plus sur ces démarches, n’hésitez pas à lire nos articles sur le sujet :

La démarche participative
Le rôle de l’ergonome
L’origine des TMS : facteurs physiques